Nouvel article, nouvelle année (déjà bien entamée par ailleurs). Il est temps de changer un petit peu la formule !

C’est pourquoi dorénavant, la présentation de mes articles liés à ce que j’ai retenu et pensé de livres de développement personnel (ou tout autre livre de non-fiction) s’axera autour de ces 4 questions :

  • Quelle est l’idée principale, le thème principal du livre en quelques mots ?

  • Pourquoi ce qui est écrit / enseigné est aussi important que ça pour que je vous le partage, et pourquoi vous devriez prêter votre attention à cet article pour en savoir plus ?

  • Quels sont les bénéfices à en tirer ?

  • [Si et seulement si il s’agit d’un livre traitant de développement personnel] Comment est-ce qu’on peut agir, se mettre en action par rapport à l’idée présentée ?

Globalement, voici donc la structure que j’ai décidé d’adopter pour les prochains articles, et on commence donc dès à présent avec The Miracle Morning, dans sa version « pour entrepreneurs ». Le livre original d’Hal Elrod ayant en effet remporté tellement de succès, il a été dévié en plusieurs autres versions plus ciblées, co-écrits par des experts dans leurs domaines. Ici, le thème spécifique concerne donc… l’entrepreneuriat; mais comme il s’agit ni plus ni moins que d’un procédé de transposition pour les entrepreneurs, je vais plutôt me consacrer sur les principes fondamentaux du bouquin. A vous de les utiliser et transposer pour atteindre la meilleure version de vous-même !

Quelle est l’idée principale, le thème principal du livre en quelques mots ?

Dans The Miracle Morning for Entrepreneurs, l’idée principale peut finalement se résumer en une seule et unique action : se lever tôt pour « gagner » sa journée.

Le but n’étant pas de se lever tôt pour se lever tôt, mais bien d’avoir un plan d’action réfléchi, permettant d’instaurer une routine matinale quotidienne, afin de commencer la journée dans les meilleures conditions possibles.
Le but est véritablement de devenir un peu plus acteur de sa journée (et donc au final de sa vie), plutôt que de subir les événements de cette dernière.

L’auteur évoque toutes les actions à entreprendre dès la sortie du lit sous l’acronyme de life S.A.V.I.E.R.S signifiant :

  • Silence
  • Affirmations
  • Visualizations
  • Exercices
  • Reading
  • Scribing

Derrière ces six mots se cache en fin de compte des notions très simples. L’auteur de The Miracle nous incite simplement à prendre 1h, chaque matin (donc se lever plus tôt qu’habituellement). Une heure pour nous ! Une heure pendant laquelle la toute première chose qu’on va faire en se réveillant, consiste à profiter du silence en toute conscience.

Cela peut se faire notamment par le biais de la méditation (via une application comme Headspace par exemple). Quelques minutes suffisent.

Le deuxième point consiste à écrire ou penser, tout simplement à ce pourquoi nous sommes reconnaissant. De mettre à plat des phrases de gratitude, aussi simples soient-elles :

  • Je suis reconnaissant pour le travail que j’ai qui me passionne.
  • Je suis reconnaissant d’avoir des collègues / proches géniaux.

C’est un point essentiel parmi les étapes du Miracle Morning. On a effectivement tendance à ne jamais prendre de temps pour réfléchir à tout ce que l’on a de positif, et en tirer une satisfaction personnelle. 5 minutes suffisent.

Puis vient l’étape de la visualisation. Encore une fois, rien que 5 minutes sont amplement nécessaires. Le but de cette étape consiste, comme son nom l’indique, à se visualiser au meilleure de sa forme, exactement comme on voudrait l’être. Cela peut aussi être le fait de se visualiser à une position spécifique côté professionnel…

Apparemment, plusieurs études concluraient que ce procédé de se visualiser en la personne que l’on souhaite devenir, changerait de manière inconsciente notre comportement et nos actions au cours de la journée, et nous permettrait d’atteindre nos objectifs plus rapidement (ou simplement de les atteindre, tout court d’ailleurs).
C’est un sujet intéressant (comme tout ce qui touche au cerveau), et qui mérite d’être creusé plus en profondeur. Peut-être qu’après une analyse détaillée sur l’état de l’art actuel du domaine, je pourrais vous présenter ce thème plus en détail lors d’un prochain article, qu’en pensez-vous ?

Enfin, les trois dernières étapes parlent d’elles-même. A la suite de la visualisation, vient la pratique d’une activité sportive durant au moins 20 minutes (plusieurs études montrent qu’en plus d’améliorer sa forme physique, cela impacte positivement nos capacités sur des tâches intellectuelles et également la créativité).

Puis, enfin, la demi-heure restante, se partage entre la lecture (si possible de livres de non-fiction), et l’écriture. L’auteur rappelle que lire ne serait-ce que 10 pages par jours, revient, sur une année à lire plus de 3000 pages !

Ce qui revient, grosso-modo, à lire 15 livres de 200 pages par an, soit un peu plus d’un livre par mois. Imaginez maintenant que sans effort, et simplement avec une nouvelle habitude, vous puissiez lire et accumuler (et assimiler surtout) les connaissances partagées dans 15 livres comme The Miracle Morning chaque année !
Si on prend en compte la loi des probabilités (law of averages en anglais), cela peut devenir un important facteur de réussite, dans le but de devenir la meilleure version de soi-même.

Enfin, concernant l’écriture, l’auteur nous conseille simplement de tenir un journal. Selon lui, cela permettrait notamment d’être plus acteur de sa vie, de sa journée. Le but ici est par exemple de lister quotidiennement les actions primordiales, importantes, que vous allez vous fixer pour passer la meilleure des journées possibles.

Pourquoi ce qui est écrit / enseigné est aussi important que ça pour que je vous le partage, et pourquoi vous devriez prêter votre attention à cet article pour en savoir plus ?

Comme souvent avec le thème du développement personnel, on remarque qu’on sait déjà tout ça…
Evidemment, on sait qu’en se levant tôt le matin, à être actif, à faire de l’exercice physique, lire et écrire, on deviendra un peu plus la meilleure version de nous même.
Mais c’est sans compter sur notre capacité à procrastiner… A ne pas mettre en place les changements nécessaires pour nous apporter du positif sur le long terme. De plus en plus aujourd’hui, nous avons besoin de gratification immédiate (dopamine, réseaux sociaux… vous savez…), et avons tendance à négliger totalement le long terme.

Mais alors comment faire, quand la plupart du temps, nos envies à court terme sont plus fortes que nos envies à long terme ? Comment faire pour que le moment venu, demain matin, nous soyons motivés à nous lever tôt, afin de créer une nouvelle bonne habitude ?

Le point fort de ce livre, c’est qu’on a pas besoin de réfléchir à quoi que ce soit pour cela, seule la motivation de départ, la volonté d’y arriver est importante. Car l’auteur nous partage un plan bien détaillé et défini qu’on a juste à suivre, sans réfléchir.

Quels sont les bénéfices à en tirer ?

Les bénéfices à tirer de The Miracle Morning sont tout simplement de vivre ses journées en étant un réel acteur, et non pas les en subissant.
Tout simplement, devenir la version de soi-même, et vivre plus dans le présent.

Une morale qu’on pourrait aussi tirer de ce livre, est qu’on manque généralement d’objectifs dans nos vies personnelles. On ne se fixe que peu de tâches, des tâches réellement importantes j’entends, à réaliser.

Sans données, on ne peut pas mesurer.

Les phases de visualisation, et d’écriture, permettent de justement se fixer des objectifs à atteindre durant la journée. Et de prendre du recul et savourer ce qu’on a déjà accompli.

Comment est-ce qu’on peut agir, se mettre en action, par rapport à l’idée présentée ?

Tout simplement en testant ! Ce soir, couchez-vous plus tôt, avec l’idée de vous lever 1 heure plus tôt demain, et suivez les étapes. Faites-en une habitude.

Il y a une phrase que j’aime beaucoup :

Le mauvais sceptique est une personne qui juge ce qu’il lui paraît aberrant, et se fait une opinion rapidement, en s’enfermant dans la négativité.
Le bon sceptique est une personne qui juge ce qu’il lui paraît aberrant, essaye car on ne sait jamais, et peut ensuite se faire une opinion détaillée sur le sujet.

Pour conclure, je vous conseille donc d’être un-e bon-nne sceptique. Lisez ce livre pour plus de détails, et tentez l’expérience au cours du prochain mois, de toute façon, vous n’avez rien à perdre.

Victor Gallet

Victor Gallet

Programmeur jeu vidéo. J'aime par dessus tout apprendre, et je suis un éternel curieux de tout. Mon principal but dans la vie est d’être une meilleure personne, et de partager mes (faibles) connaissances avec les autres.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.