Vivre mieux en vivant plus simplement !

 

Cette semaine, je me suis mis à lire (enfin !) le fameux livre de Tim Ferris : La semaine de 4 heures.

J’écris enfin, car cela fait maintenant plusieurs mois, que je me répétais intérieurement : Il faut absolument que je lise ce livre. Tellement de personnes en parlent et racontent à quel point il a changé leur vie…

Et c’est chose faite !

Est-ce que cela va changer ma vie ? On verra !

Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous un des sujets traités dans ce livre, qui m’a un peu plus marqué que le reste : le fait de vivre plus simplement pour vivre mieux.

Car au delà de tout ce que Tim partage dans La semaine de 4 heures (automatisation du business, loi de Pareto, loi de Parkinson…), c’est bien la partie intitulée « Faire le ménage » que j’ai trouvé la plus impactante.

Et quand Tim évoque le fait de « faire le ménage », ce qui est intéressant, c’est qu’il ne conseille pas de dépoussiérer des vieilles choses, mais bien d’éliminer l’inutile.

 

N’ayez rien dans vos maisons que vous ne savez utile, ou croyez magnifique.

William Morris

 

Pour raconter un peu mon expérience personnelle, effectivement, en général, j’ai remarqué que j’étais bien plus productif et que j’organisais bien mieux mes pensées lorsque mon environnement de travail restait propre, sans fioritures.

Je perds moins de temps, et me concentre plus facilement sur l’essentiel, quand ce qui m’entoure reste simple, et structuré.

Par exemple, sur mon bureau, j’ai décidé de mettre un point d’honneur à ce qu’il n’y ai aucune chose de plus que mes deux écrans, mon micro, mon clavier, et ma souris.

Et rien d’autre !

Au final, je m’aperçois que rien n’est plus agréable que le fait d’avoir un espace de travail minimaliste, et bien rangé.

Et d’ailleurs, cela vaut également pour le reste (cuisine, salle de bain, chambre…).

Car un environnement bien ordonné et structuré = un cerveau bien ordonné et structuré.

Certains penseront sûrement, cela dit, que tout est question de la personnalité de chacun, et qu’une personne donnée ne sera pas forcément plus productive dans un environnement simple et rangé.

Que cette personne en question a sans doute « besoin » de son « bordel personnel » pour avancer correctement (vous savez, les tasses de café non lavées sur le bureau, les piles de dossiers ou de livres qui traînent depuis des mois…).

 

Oui mon bureau est un bordel, mais je m’y retrouve très bien dedans, et j’ai tout ce dont j’ai besoin à côté de moi !

 

Exemple d’un « bordel organisé »

 

A ceux là je leur réponds : qu’est-ce que cela vous coûte d’essayer de tout simplifier ?

Sans devoir tout ranger, mettez simplement l’entièreté de votre « bordel » ailleurs, par terre, et testez pendant une semaine.

Je vous le garanti, avoir un espace de travail simple permet de « structurer » son esprit. Ça clarifie nos pensées, et aide à simplifier nos tâches et nos priorités.

Et ça conduit tout simplement vers une meilleure productivité, et une vie moins stressante (puisqu’on accompli plus, en moins de temps), plus simple… meilleure tout simplement !

Mais l’avantage de cet état d’esprit minimaliste, pour rejoindre ce qui est écrit dans La semaine de 4 heuresc’est de s’habituer à ne plus donner autant d’importances aux choses matérielles, en général.

D’une part, c’est un avantage, si, comme dans le cas de Tim Ferris, vous souhaitez voyager souvent. Etre nomade (sait-on jamais ?).

D’autre part, c’est surtout un énorme avantage pour mieux apprécier la simplicité en règle générale (et de faire des économies en plus de ça, en s’évitant le désagrément d’acheter des babioles).

Soyons honnête ! Avez-vous vraiment besoin de conserver tous ces vêtements que vous ne portez plus ?

Devez-vous impérativement conservez vos smartphones précédents, dans l’éventualité où « si mon nouveau smartphone ne fonctionne plus, j’ai toujours l’ancien » ? D’ailleurs, pourquoi avoir acheté un nouveau smartphone, si votre ancien, vieux d’un ou deux ans, était toujours super opérationnel ?

Est-ce impérativement vital de garder votre presse-orange automatique, alors même que cela fait plusieurs mois que vous ne l’avez plus utilisé ?

Bref, on a tous chez nous une quantité importante de choses dont on ne se sert pas. Dont on a aucune utilité, et ce depuis plusieurs mois. Mais qu’on s’empêche sous prétexte du « ça peut toujours être utile » de s’en débarrasser.

Là encore, je ne me permet pas de vous donner de leçon, car je ne serai absolument pas crédible, étant donné que je fais également partie du même panier.

Mais c’est bien parfois de se « faire violence », et de se rappeler que, de temps en temps, l’empilement des possessions matérielles n’est pas une si bonne idée que ça.

Se débarrasser de ce qui nous encombre inutilement, c’est avoir l’esprit plus léger.

C’est se donner la possibilité d’être plus synthétique. De clarifier ses objectifs, ses tâches.

C’est vivre plus simplement, et vivre mieux !

 

La perfection est atteinte non pas quand il n’y a plus rien à ajouter, mais quand il n’y a plus rien à enlever.

Antoine de Saint-Exupéry

 

 

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. Est-ce que cela vous a intéressé ? Est-ce que vous avez appris quelque chose ? N’hésitez pas à me partager votre opinion sur le sujet via les commentaires ci-dessous cet article.

Et si vous aimez ce contenu, vous pouvez vous abonnez à ma newsletter (si le coeur vous en dit), afin de rester informé des dernières nouveautés du blog, mais également pour recevoir (pas plus d’une fois par semaine), d’autres contenus que je juge intéressant sur tout ce qui touche la programmation ou le développement personnel.

Inscription à la newsletter :

[newsletter]

 

Victor Gallet

Victor Gallet

Étudiant programmeur jeu vidéo. J'aime par dessus tout apprendre, et je suis un éternel curieux de tout. Mon principal but dans la vie est d’être une meilleure personne, et de partager mes (faibles) connaissances avec les autres.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.